Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA "TIRAGNE"

 J'ai découvert ce mot " LA TIRAGNE" en lisant l'article.
 Pour avoir failli en être victime, je le trouve tout à fait juste...
Il faut s'en méfier même si la mer paraît calme et sans danger...

Plage des Chalets..

Plage des Chalets..

 C'était à GRUISSAN, sur cette plage des chalets. Epoque lointaine où l'on pouvait y faire du camping sauvage...Nous étions très nombreux à nous y retrouver chaque année, venus des quatre coins de la France et même de Belgique ou Hollande!


  L'esprit était le même que celui qui attire aujourd'hui tant de gens à adopter ce mode de vacances.
 Amitiés qui perdurent, partages.. et totale liberté!
 Les caravanes ( souvent pliantes), les tentes ou autres vans se regroupaient un peu comme au Far-West: en rond..par "quartiers"..etc. Sans rivalités entre les bandes si bien que les grandes "SARDINADES" alignaient les tables bancales sur des longueurs, parallèlement à la plage.
  Un grand feu de sarments- récoltés dans les vignes toutes proches- alimentaient la fournaise. Les hommes s'y rôtissaient tandis que les femmes s'activaient à préparer les grills dès le retour du marché!

      Aujourd'hui, aucun écho joyeux sur ces plages qui ont fait le bonheur de tant de générations! C'est bien moins joyeux qu'autrefois!

Même l'hiver, elle garde son charme et nous renvoie l'écho de ces lointains jours heureux!Même l'hiver, elle garde son charme et nous renvoie l'écho de ces lointains jours heureux!Même l'hiver, elle garde son charme et nous renvoie l'écho de ces lointains jours heureux!

Même l'hiver, elle garde son charme et nous renvoie l'écho de ces lointains jours heureux!

 C'était donc sur cette plage que le drame a bien failli emporter deux vies!
Il faisait très beau et la mer semblait d'huile. Les enfants jouaient tout près : chateaux de sable, seaux pour vider la mer, ou encore barbotage sur de petits canots. Ma fille aînée, elle, jouait sur un de ces pédalos orange des "3 Suisses" !!!!
  Soudain, alors qu'elle s'éloignait un peu trop du bord, nous l'avons appelée... Cette fois-là, on s'aperçut vite qu' il lui était impossible de revenir aussitôt  comme à son habitude.
   J'y suis donc allée, toute confiante, tandis que mon mari promenait les garçons sur une de ces "pirogues "à la mode! 
  Alors que je m'avançais encore tout près du bord,  je me suis enfoncée brutalement dans un de ces trous qui se forment avec la houle. Ce que nous ignorions et que les pêcheurs du coin nous ont expliqué ensuite car il y en avait eu pendant la nuit..
J'ai donc dû nager pour la rejoindre..mais à mesure que j'avançais, une légère brise -qui ridait à peine la surface de l'eau- ne cessait de la repousser vers le large. J'avais du mal à calmer ses cris car elle s'était rendu compte que l'écart se creusait malgré mes efforts.
   Heureusement que l'alerte a été vite lancée.. Il y a toujours des rêveurs qui fixent l'horizon.. Heureusement!Depuis la plage, à force de signes et de cris, tout le monde fit signe à mon mari qui était beaucoup plus loin..
  Lui aussi sentit aussitôt le vent contraire, léger mais suffisant pour freiner son avancée...tandis que nous aussi étions poussées vers le large. Je craignais de ne pouvoir rattraper le pédalo à temps et notre petite s'agitait dangereusement..
   Ce fut avec beaucoup de difficultés qu'il nous rejoignit enfin ...Sur la plage, une véritable petite flottille s'était mise à l'eau pour nous porter secours...
   La MEDITERRANEE est certes très belle. Nous la préférons bien évidemment mais il faut s'en méfier comme...de l'eau qui dort!

  Il faut TOUJOURS écouter les conseils surtout des pêcheurs..J'ai une autre anecdote sur nos débuts de campeurs " candides"..Ce serait trop long...Une autre fois!

    

    

Un peu d'évasion dont nous sommes tant privés!Un peu d'évasion dont nous sommes tant privés!
Un peu d'évasion dont nous sommes tant privés!Un peu d'évasion dont nous sommes tant privés!Un peu d'évasion dont nous sommes tant privés!
Un peu d'évasion dont nous sommes tant privés!Un peu d'évasion dont nous sommes tant privés!Un peu d'évasion dont nous sommes tant privés!
Un peu d'évasion dont nous sommes tant privés!Un peu d'évasion dont nous sommes tant privés!

Un peu d'évasion dont nous sommes tant privés!

 Autre anecdote comme si nous n'avions pas tiré les leçons de "NOTRE MER"..Voilà que je parle comme les ROMAINS :" MARE NOSTRUM"!
   C'était en BRETAGNE...
   Bien évidemment, nous savions les marées et ses dangers...Malgré cela, alors que nous pêchions sur une plage, dans quelques centimètres d'eau, des pêcheurs se sont approchés du rivage et nous ont fait de grands signes, nous prévenant de la marée..
  Nous ne nous doutions de rien...Ces petites vaguelettes ne nous avaient pas alertés. Heureusement nos quatre enfants étaient auprès de nous...

  La marée monte " COMME UN CHEVAL AU GALOP"!!  ???Je ne sais pas mais je peux affirmer qu'elle monte très vite et sans ces pêcheurs anonymes- pour lesquels j'éprouve toujours  la  plus vive reconnaissance- nous serions peut-être morts noyés!
Méfiance encore dans les criques bien abritées. C'était à l'île d'Oléron..
Là, c'est ma fille cadette qui y était descendue pour ramasser un coquillage...Bis repetita...Quand elle voulut remonter, une vague est venue la "cueillir"! Comme une main invisible qui ne voulait pas la lâcher. Nous avons eu du mal à tous les deux, mon mari et moi, pour la tirer de là. Ses mains agrippées aux rochers glissaient sur les algues... Il dut descendre entre les rochers pour la saisir et la remonter..!

  Ce n'est pas pour autant que nous n'aimons plus ni la mer ni l'océan...Au contraire! Nous savons depuis qu'il faut vérifier les HORAIRES DES MAREES ! 

AGDE....AGDE....
AGDE....AGDE....
AGDE....AGDE....AGDE....

AGDE....

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article